la-e-cigarette-un-atout-taille-sevrage-tabagique.png

La e-cigarette, un atout de taille pour le sevrage tabagique

Dans une logique de sevrage, d’arrêt du tabac, le recours à la e-cigarette est une bonne alternative à condition de respecter les paramètres et d’entamer une réelle démarche qui participe à ce succès. L’objectif étant d’atteindre l’arrêt complet du tabac, car même en n’en fumant que peu, le tabac tue un fumeur régulier sur deux. Dans tous les cas, inutile de griller sa dernière cigarette et de vapoter sur sa e-cigarette sans bien se préparer. 

Un sevrage tant physique que psychologique

Il est difficile d’arrêter du jour au lendemain pour la plus grande majorité des fumeurs. Le fait d’arrêter de fumer doit être une décision personnelle qui se prend lorsque l’on s’en sent capable. Inutile donc d’attendre la nouvelle année pour prendre une bonne résolution ou de faire plaisir à ses amis, à sa famille. Quelles que soient ses motivations, il convient de se faire plaisir tout simplement et d’y aller de manière progressive pour réduire au maximum le risque de rechute. Il faut se préparer au sevrage et le fait d’être accompagné de manière individuelle par un tabacologue permet de briser de nombreux clichés, de réduire à néant les fausses excuses sur l’arrêt tabagique, mais surtout de trouver son rythme pour au final, arrêter totalement. 

Contrairement aux médicaments, aux patches, aux chewing-gums, le recours à la e-cigarette est un véritable coup de pouce. Et pour cause, cela permet de recréer les mêmes sensations de plaisir qu’avec une cigarette traditionnelle. Lorsque l’on appuie sur le bouton de la e-cigarette, une résistance chauffe et le e-liquide – composé de propylène glycol ou de glycérine végétale – se transforme en gaz, en de fines gouttelettes dont l’aspect est similaire en tous points avec la fumée issue de la combustion d’une cigarette. Le fait de vapoter permet alors d’éprouver les mêmes sensations au niveau de la bouche, de la gorge notamment. Le fait qu’elle soit moins addictive et qu’elle contienne des liquides faiblement voire nullement dosés en nicotine permet cet arrêt progressif. Au début elle sera associée à la cigarette classique pour la remplacer totalement avant de complètement arrêter. 

Dans tous les cas, la vente de e-cigarette reste interdite aux mineurs et est fortement déconseillé aux femmes enceintes. À noter qu’à compter du 1er octobre 2017, il sera interdit de vapoter dans la plupart des espaces publics à l’image des écoles, des transports collectifs fermés voire des open spaces. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *