quitter-paris-gagner-en-niveau-vie-une-fausse-bonne-idee.png

Quitter Paris pour gagner en niveau de vie, une fausse bonne idée ?

Tandis que la capitale conserve un dynamisme inégalé dans le reste de la France, et qu'elle attire de nombreuses personnes en recherche d'emploi, de culture, et d'investissements, Paris perd de son attrait pour une autre partie de la population. En effet, les jeunes adultes se demandent s'il est judicieux de rester en Île-de-France notamment pour fonder une famille.

Le coût de la vie en régions

La crainte de la baisse de revenus en raison du départ de Paris est réelle. Les salaires sont en effet réputés comme étant moins élevés dans les villes de Province. Il est alors intéressant de constater que même si l'on gagne moins à la fin du mois, on en dépense moins aussi. Les loyers ainsi que les coûts des diverses activités s'avèrent moins hauts. Il en est de même pour les dépenses de loisirs comme les restaurants ou encore les inscriptions à des salles de sport. Le calcul est rapide, et vivre en régions permet de disposer d'un niveau de vie équivalent si ce n'est supérieur. En effet, certaines villes ont un immobilier beaucoup moins cher (location ou achat). Il est donc pertinent pour un tel projet de calculer le coût réel de cette nouvelle vie. Saviez-vous par exemple que les prix des assurances habitation étaient différents en fonction d’où l'on vit ?

Trouver un emploi en Province

Grâce à la concentration de nombreuses entreprises à Paris, notamment en ce qui concerne les sièges des grands groupes et de la plupart des prestataires, trouver un emploi y semble plus facile. En effet, la demande est naturellement plus forte compte tenu du fait que la population y est plus forte. De plus, Paris rayonne dans le monde entier, car la ville dispose de nombreuses infrastructures qui permettent les échanges régionaux et internationaux. Avec deux aéroports internationaux ainsi que de nombreuses gares, mais aussi la présence de centres financiers majeurs, Paris est une des plaques tournantes économiques de l'Europe. L'organisation des Jeux Olympiques d'été par Paris ne fera que renforcer cette influence. Pourtant, d'autres grandes métropoles françaises n'ont pas à être jalouses en terme d'offre d'emploi. Marseille, Lille (cf. photo), Lyon, ou encore Bordeaux et Nantes sont parmi les zones qui attirent de nombreux ex-Parisiens. Le dynamisme culturel ainsi que la présence d'infrastructures capables d'accueillir les familles (offres de formation, crèche, activités à destination des jeunes, etc.) rendent ces villes particulièrement séduisantes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *